La pilule contraceptive brouille la capacité des femmes à lire les émotions

Publié le 12 Fév, 2019

Une étude de l’université de Greifswald en Allemagne, publiée dans la revue Frontiers in Neuroscience, révèle que les utilisatrices de la pilule contraceptive (OCP) sont plus mauvaises dans le déchiffrage de certaines expressions émotionnelles que les non-utilisatrices.

 

Les chercheurs ont testé la reconnaissance d’expressions émotionnelles « complexes », comme l’orgueil ou le mépris, dans la région des yeux des visages. Sur 42 utilisatrices d’OCP et 53 non-utilisatrices, les résultats sont très clairs : les utilisatrices sont en moyenne 10% moins précises dans la reconnaissance des expressions les plus subtiles que les non-utilisatrices. « Alors que les deux groupes étaient tout aussi doués dans la reconnaissance d’expressions simples, les utilisatrices d’OCP étaient moins susceptibles d’identifier correctement les expressions difficiles », a constaté Alexander Lischke, de l’université de Greifswald.

The Week (12/02/19) – Contraceptive pills may affect women’s intimate relationships

 

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires
/ Genre

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires

Les directives qui indiquaient que « les enfants peuvent prendre conscience qu'ils sont transgenres » « entre trois et cinq ...
justice
/ Genre

Japon : une femme transgenre reconnue père d’un enfant

La Cour suprême du Japon a reconnu qu’une femme transgenre était le père d’une petite fille conçue grâce à son ...
Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet
/ E-santé

Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet

Après la cyberattaque qui a touché des hôpitaux londoniens, des informations médicales sensibles ont été publiées sur le darknet entre ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres