La pilule contraceptive brouille la capacité des femmes à lire les émotions

Publié le 12 Fév, 2019

Une étude de l’université de Greifswald en Allemagne, publiée dans la revue Frontiers in Neuroscience, révèle que les utilisatrices de la pilule contraceptive (OCP) sont plus mauvaises dans le déchiffrage de certaines expressions émotionnelles que les non-utilisatrices.

 

Les chercheurs ont testé la reconnaissance d’expressions émotionnelles « complexes », comme l’orgueil ou le mépris, dans la région des yeux des visages. Sur 42 utilisatrices d’OCP et 53 non-utilisatrices, les résultats sont très clairs : les utilisatrices sont en moyenne 10% moins précises dans la reconnaissance des expressions les plus subtiles que les non-utilisatrices. « Alors que les deux groupes étaient tout aussi doués dans la reconnaissance d’expressions simples, les utilisatrices d’OCP étaient moins susceptibles d’identifier correctement les expressions difficiles », a constaté Alexander Lischke, de l’université de Greifswald.

The Week (12/02/19) – Contraceptive pills may affect women’s intimate relationships

 

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres