La pilule abortive RU-486, une substance « dangereuse » à « retirer du marché »

Publié le : 4 septembre 2020

Vingt sénateurs américains demandent à la FDA de classer la pilule abortive comme « dangereuse » et de la retirer du marché. Entre septembre 2000 et décembre 2018, 24 femmes sont décédées suite aux complications de la prise de cette pilule. Il s’agit du Mifeprex, ou RU-486, prescrite pour l’avortement médicamenteux des femmes enceintes de moins de 10 semaines.

A la suite du sénateur du Texas, Ted Cruz, les vingt signataires ont écrit une lettre au commissaire de la FDA, Stephen Hahn. Ils demandent de « classer la pilule abortive comme un danger imminent pour la santé publique », de reconnaitre qu’elle constitue une « menace significativement dangereuse » et de « retirer cette pilule du marché américain ».

Le document affirme que les avortements médicaux « présentent des risques plus élevés que les avortements chirurgicaux ». Il explique également que la pilule a été « approuvée trop rapidement ». En effet, l’approbation, en 2000, s’est fait selon des procédures d’urgence accélérées, « normalement réservées aux médicaments à haut risque qui traitent des maladies mortelles », ce qui n’est pas le cas de la grossesse. « La pilule abortive ne guérit ni ne prévient aucune maladie », a également tweeté Ted Cruz.

Selon l’Institut Guttmacher, les avortements médicamenteux représentaient 39 % de tous les avortements aux États-Unis en 2017.

 

Source : Daily Mail, Mary Kekatos (03/09/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres