La loi Leonetti encore méconnue

Publié le : 27 octobre 2010

Le Pôle santé et sécurité des soins du médiateur de la République a, depuis sa création en 2009, reçu de nombreux témoignages révélant "que les principales dispositions de la loi du 22 avril 2005 sur la fin de vie sont restées peu connues ou mal comprises" explique dans un communiqué le médiateur de la République Jean-Paul Delevoye.

Ces témoignages montrent qu’un grand nombre de patients ignore encore la possibilité de rédiger des directives anticipées qui inspirent de la méfiance chez les professionnels de santé, notamment lorsqu’elles sont données par la "personne de confiance" désignée par le malade. Ils confirment l’enquête effectuée pour le compte de l’espace éthique de l’AP-HP en 2007 et 2008 auprès de plusieurs centaines de professionnels de santé et quelques bénévoles intervenant en milieu hospitalier (Cf. Lettre mensuelle de décembre 2008 ). Cette enquête révélait que seuls 22% des personnels soignants connaissent l’existence de l’interdiction de l’obstination déraisonnable, que 12% d’entre eux savent que la volonté du patient doit être respectée et que 9% seulement ont connaissance de la notion de personne de confiance.

Jean-Paul Delevoye souhaite une meilleure connaissance de la loi chez les personnels médicaux et les médecins qui travaillent dans les services de réanimation et de néonatalogie.

Le Quotidien du médecin 27/10/10 - Le Particulier.fr 26/10/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres