La loi fin de vie, « un bouleversement dont nous ne mesurons pas toutes les conséquences »

Publié le : 29 janvier 2016

Le président de l’Union française pour une médecine libre[1], Jérome Marty, s’inquiète des propos de Marisol Touraine sur la loi fin de vie, adoptée mardi (cf. Les députés et les sénateurs adoptent définitivement la loi fin de vie et font entrer dans le droit « la logique euthanasique »).

 

Le ministre de la santé a déclaré lors d’une interview qu’il s’agissait d’« un bouleversement dont nous ne mesurons pas toutes les conséquences ». Pour le Docteur Jérôme Marty, ces mots « reflètent l’impréparation de cette loi ». Il rappelle que « chaque médecin, chaque professionnel de santé confronté à la fin de vie d’un patient sait toute la complexité du moment. Tous savent qu’il ne peut être pris de décision législative sans avoir au préalable étudié, posé, imaginé toutes ses conséquences », et il demande des explications à Marisol Touraine.

 

[1] L’UFML est une association regroupant des médecins.

 

<p>UFML (28/01/2016)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres