La gynécologie-obstétrique 25 ans après

Publié le 1 Oct, 2002

René Frydman, directeur du service de gynécologie-obstétrique de l’Hôpital Antoine Béclère, trace une frise de l’évolution de la gynécologie et de l’obstétrique. Il montre comment en 25 ans cette profession a changé “avec l’apparition de la fécondation in vitro, de la médecine foetale, de la chirurgie endoscopique, avec l’établissement de la contraception et l’interruption volontaire de grossesse“. Selon lui, cette évolution a été portée par “un phénomène de société qui a soutenu, voire facilité, l’exacerbation du désir d’enfant en bonne santé“. Il explique que “la société qui a foi en la médecine prédictive veut moins d’enfants, mais des enfants sans handicap“.

Aujourd’hui, 80 000 examens prénataux sont pratiqués en France sur les 800 000 naissances enregistrées. 18% de ces examens sont faits en Ile de France. Près de 80% des anomalies sont dépistées. 

Le Pr. Frydman souligne que “ces progrès s’accompagnent d’une médicalisation peut être excessive de la grossesse“. En ce qui concerne le dépistage préimplantatoire (DPI), il estime que “la frontière est ténue entre DPI et sélection“.

Pour la science 30/09/02

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres