“La ‘GPA éthique’ demeurera toujours une contradiction dans les termes”

Publié le 15 Déc, 2015

Jean-Paul Van de Walle, avocat au Barreau de Bruxelles, revient sur la nécessité d’interdire la gestation pour autrui (GPA) en Belgique, alors que le Sénat de ce pays vient d’accepter à l’unanimité un rapport sur ce sujet, rédigé par la Commission des affaires institutionnelles. Ce rapport, qui n’a pas de force légale, prône une « voie médiane » : « l’autoriser sous certaines conditions, tout en interdisant sa commercialisation » (cf. Gènéthique du 7 décembre 2015).

 

Jean-Paul Van de Walle considère que la gestation pour autrui, où « l’enfant est, dans les faits et en droit, la ‘chose’ que l’on va ‘commander’, ‘fabriquer’ et ‘livrer’ en vertu du contrat de GPA », revient à considérer l’enfant comme un objet. Or, la dignité humaine interdit qu’un être humain ne soit « ‘réduit’ à un objet, ni traité comme tel ». « La GPA y contrevient donc directement, qu’elle soit pratiquée gratuitement ou à titre commercial ».

L’enfant n’est pas le seul « réduit » à un objet : la femme est aussi instrumentalisée. Elle devient « comme un ‘instrument’ censé effectuer des prestations ‘corporelles’ (de ‘qualité’) pour satisfaire le désire d’autrui », parce qu’elle « met à disposition » son corps de femme capable de donner la vie.

 

L’avocat évoque aussi le sort de l’enfant et de ses origines génétiques. Celui-ci est séparé de « celle qui le porte comme étant sa mère » juste après sa naissance. Il subit une « rupture », dont on ne connait pas les « effets secondaires ».

Il explique donc que « légaliser la GPA constituerait davantage une négation de l’intérêt de tout enfant, né ou à naitre, qu’une protection de cet intérêt : on autoriserait une pratique qui lèse sa dignité et ses droits fondamentaux ».

 

Il conclue que l’expression « ‘GPA éthique’ demeurera toujours une contradiction dans les termes », et qu’il convient d’interdire toute pratique de gestation pour autrui.

 

La Libre (16/12/2015) – Institut Européen de Bioéthique (09/12/2015)

Partager cet article

Synthèses de presse

La loi de bioéthique mise en application dans le Pacifique

La loi de bioéthique mise en application dans le Pacifique

Une ordonnance publiée au JO le 2 février étend certaines dispositions de la loi de bioéthique aux territoires du Pacifique ...
Transgenre : à Hong-Kong, une opération chirurgicale n'est plus nécessaire pour modifier sa CNI
/ Genre

Transgenre : à Hong-Kong, une opération chirurgicale n’est plus nécessaire pour modifier sa CNI

La Cour suprême de Hong Kong a jugé que les personnes transgenres pouvaient changer de sexe sur leur carte d'identité ...
Des mères porteuses en état de mort cérébrale ?
/ PMA-GPA

Des mères porteuses en état de mort cérébrale ?

Une pratique baptisée le « don gestationnel du corps entier » qui a suscité la polémique sur les réseaux sociaux ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres