« La GPA est une appropriation d’un enfant à naître »

Publié le 30 Nov, 2020

« Aucun vrai débat n’a lieu concernant la PMA » regrette Marie-Jo Bonnet, historienne et militante féministe, dans un entretien pour le journal Le Figaro. « Aujourd’hui, le corps des femmes est soumis à une médicalisation de plus en plus forte, estime-t-elle. Subir une stimulation ovarienne pour pratiquer une insémination artificielle est d’autant plus violent que la “patiente” n’est pas stérile. » « En 2016, le taux de réussite des PMA stagnait autour de 17 % par femme et par tentative, avec une augmentation de prématurés », rappelle Marie-Jo Bonnet. « Alors que l’on réduit les remboursements des maladies, on souhaite financer “la fabrication d’enfants », dénonce-t-elle.

L’historienne se dit également opposée à l’anonymat du donneur de sperme. « De quel droit prive-t-on un enfant de son origine paternelle ? interroge-t-elle. En tant qu’historienne, je sais l’importance de la connaissance de ses origines ; on naît à une époque donnée, à un moment donné, cela fait partie des cartes que l’on a en main. Priver volontairement un enfant de la moitié de son arbre généalogique est très violent. »

La féministe dénonce aussi la gestation par autrui. « La GPA est une appropriation d’un enfant à naître. Il ne donne pas son avis, il est traité comme un objet d’échange, garanti par un contrat. C’est une prise de pouvoir. » Selon elle, parler de « maternité d’intention » relève d’une « novlangue » qui « cherche à cacher la réalité terrible de l’opération – exploiter le corps des femmes pour enlever un bébé à sa mère ». « Les “mères d’intention” proclament leur amour pour quelqu’un qui n’existe pas encore, elles projettent quelque chose de merveilleux, tout en tolérant une injustice, une violence sur la mère qui porte l’enfant, s’insurge Marie-Jo Bonnet, et l’enfant lui-même coupé des liens qu’il a noués in utero et qui sont très importants pour sa socialisation. »

 

Source : Le Figaro, Aziliz Le Corre (27/11/2020)

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre : un homme mélange son sperme à celui de son père pour féconder sa femme
/ PMA-GPA

Angleterre : un homme mélange son sperme à celui de son père pour féconder sa femme

Le conseil municipal de Barnsley a demandé que soit pratiqué un test ADN pour déterminer l’identité du père biologique de ...
IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause
/ IVG-IMG

IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause

Les conclusions d'une étude selon laquelle la télémédecine pour prescrire des pilules abortives est « efficace » sont remises en ...
23_pilule_abortive
/ IVG-IMG

Pologne : le Parlement adopte une loi libéralisant l’accès à la « pilule du lendemain »

La chambre basse du Parlement polonais a adopté une loi autorisant l’accès à la « pilule du lendemain » dès ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres