La GPA au coeur de la bataille judiciaire

Publié le : 7 janvier 2016

Deux mères porteuses enceintes de triplés ont fait la une des médias ces dernières semaines (cf. GPA : Une mère porteuse enceinte de triplés intimée d’avorter, Etats-Unis : Une autre mère porteuse contrainte d’avorter). Elles sont « engagées dans une bataille judiciaire contre les parents biologiques qui veulent qu’elles avortent de l’un des fœtus ».

 

Ces deux mères porteuses ont signé, en présence d’avocats, un contrat « qui en général comporte une clause prévoyant la possibilité d’un avortement en cas de grossesse multiple ». Toutefois, « aucun juge ne va obliger une mère à avorter et le couple biologique n’a pas les moyens de la forcer, sauf en la menaçant de poursuites judiciaires et en arrêtant de payer les frais ».

 

L’une d’elle, Brittanyrose Torres, a proposé au couple commanditaire d’adopter l’un des triplés. La seconde, Melissa Cook, « vient d’intenter une action en justice, attaquant la loi californienne comme inconstitutionnelle, et cherche à obtenir la garde de l’un des enfants au moins ». Mais le père biologique « compte bien obtenir la garde des trois enfants ».

<p>Le Point (7/01/2016)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres