La fin des Ehpad ? Réalités ignorées et vérités rejetées – Gérard Brami

Publié le 21 Juil, 2022

Une indispensable mutation

Les révélations relatives aux graves dysfonctionnements décelés dans les établissements de la chaîne Orpéa ont suscité en France une grande émotion, aggravée comme l’on sait par la pandémie. En effet, nous avons tous ou presque tous dans nos familles un ou plusieurs aînés âgés, malades ou en voie de grande dépendance. Ce problème humain et familial, souvent douloureux, est aussi un problème de société ; le vieillissement de la population, associé à l’allongement de la vie et à la cherté de plus en plus élevée des soins médicaux rend de plus en plus difficile la prise charge de toutes ces personnes en perte d’autonomie dans tous les domaines.

Le présent ouvrage se donne pour but de donner au lecteur l’information la plus complète et la plus honnête possible sur la solution que la société moderne croit avoir trouvé pour résoudre ce problème : créer et multiplier des établissements appelés Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) qui proposent aux personnes âgées et très âgées (à partir de 70 ans, puis au prorata des ans et des infirmités) à la fois le logement, la restauration, et la prise en charge médicale et paramédicale, et ce sans limite de durée.

L’auteur, qui a dirigé des EHPAD pendant quarante années, nous propose un véritable scanner de la réalité de ces établissements ; il nous fait découvrir par exemple ce qu’il appelle leurs « sept péchés capitaux », rien moins, et c’est plutôt accablant : citons la maltraitance, l’inadéquation des prix au regard du niveau de revenu des personnes âgées, le criant et bien connu manque de personnel,  l’évolution en aggravation au fil des décennies des troubles et des maladies, en particulier dégénératives, des personnes âgées, « une volonté ultra-majoritaire des personnes âgées et très âgées de demeurer à leur domicile », ou autrement vu, un sentiment quasi-général de rejet de l’entrée en EHPAD, causé en partie par une communication défaillante.

Les EPHAD prétendent conjuguer pour leurs pensionnaires la sécurité des soins médicaux avec les agréments d’un domicile (logement, restauration, société) ; c’est un échec.

Notre auteur, tout en reconnaissant la difficulté de l’entreprise, propose de faire prudemment évoluer ce modèle insatisfaisant en injectant en quelque sorte plus de domicile dans l’accueil des personnes âgées : instauration de séjours limités, développement des soins à domicile, souplesse des entrées et des sorties, sont les pistes suggérées.

Un ouvrage d’information et de réflexion inspiré par une grande expérience et un véritable souci du facteur humain.

Edition : Vérone

Date de parution : 6 mars 2022

Nombre de pages : 280

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres