La Cour suprême coréenne et l’enfant non né

Publié le 17 Juil, 2007

Selon la Cour suprême coréenne, un enfant non né ne peut être considéré comme humain que si sa mère est rentrée dans la phase de travail de l’accouchement qui marque le début de la naissance.

Ce verdict fait suite à la décision de la Cour d’acquitter une sage-femme accusée d’homicide involontaire. L’affaire avait commencé en 2001 quand cette sage-femme avait renvoyé une femme enceinte qui, bien qu’à quelques jours de la date prévue pour l’accouchement, ne ressentait aucune contraction. La sage-femme lui avait alors dit d’attendre deux semaines, durant lesquelles le bébé est mort d’un dommage cérébral. Une césarienne a ensuite été pratiquée pour extraire le bébé de 5 kilos.

A l’heure où l’on est capable de sauver des bébés de 21 semaines, cette décision de ne pas considérer comme un être humain un bébé de 42 semaines provoque de vifs remous. Professeur de médecine à l’Université catholique et membre du Comité de bioéthique de la Conférence des évêques de Corée, le père Lee Dong-ik parle d’une "défaite sociale".

Zenit 17/07/07 – Asia News (Joseph Yun Li-Sun) 12/07/07 – EDA 01/09/07

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres