La « construction d’un génome humain » artificiel discutée à huis-clos

Publié le : 25 mai 2016

Rapportée par le New York Times, la rencontre de 150 scientifiques, avocats et entrepreneurs, qui s’est tenue à huis-clos le 10 mai dernier à Harvard pour parler de « construction d’un génome humain » artificiel, a beaucoup fait parler d’elle.

 

« On est encore loin de la création de vie à partir de rien », pour l’instant les chercheurs n’ont pas dépassé les essais faits en 2010 sur l’équivalent d’une bactérie, qui ne consistaient en fait qu’en un « copier-coller ».

 

Cependant, la controverse éthique et scientifique est réelle, car « ce projet international centré sur la synthèse de larges génomes » conduirait « à la création d’êtres humains sans parents, conceptions génétiques ou copies de personnes existantes ».

 

 Le caractère secret de cette rencontre que George Church, son organisateur,  justifie par la volonté de respecter la politique d’embargo de la revue scientifique qui publiera un article sur ce sujet, en a d’ailleurs dérangé certains. Laurie Zoloth, professeur d’études religieuses et de bioéthique à l’Université de NorthWestern, et Drew Endy, professeur de génie génétique à l’Université Stanford, appellent à « une discussion plus large, et font part de leur scepticisme quant à l’efficacité des outils actuellement développés en biologie synthétique » : « Créer un génome humain à partir de rien serait un geste moral énorme dont les conséquences ne devraient pas être encadrées à la base simplement sur le conseil d’avocats et de régulateurs ». « Dans un monde où la reproduction humaine est déjà devenue un marché compétitif, avec des ovules, du sperme et des embryons qui peuvent avoir un prix, il est facile d‘imaginer des usages encore plus étranges des capacités à synthétiser le génome humain ».

 

<p>Agence Science-Presse (24/05/2016), BioEdge, Michael Cook (22/05/2016)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres