La cause de la trisomie 21 pleure une inlassable ambassadrice

Publié le : 7 mai 2020

Le 6 mai 2020, Birthe Lejeune, vice-présidente de la Fondation Jérôme Lejeune, membre de l’Académie pontificale pour la vie, membre du Conseil pontifical pour la santé, chevalier de la Légion d’honneur, est décédée des suites d’une grave maladie.

 

Jusqu’au jour de ses 92 ans, fêtés le 3 février dernier, elle a activement participé à la vie de la Fondation Lejeune, créée, à la mort de son mari, le professeur Jérôme Lejeune, découvreur de la trisomie 21, avec son gendre Jean-Marie Le Méné. Elle s’est vouée corps et âme à son œuvre.

 

« Ambassadrice inlassable et exigeante des trois missions « chercher – soigner –défendre » de la Fondation, elle a contribué de manière décisive à prolonger l’engagement du Pr Jérôme Lejeune au service des personnes touchées par un retard mental et plus spécialement de celles porteuses de la trisomie 21, en France mais aussi dans de nombreux pays tels que les USA, l’Espagne, l’Italie, l’Argentine, le Liban », indique le communiqué de la Fondation Lejeune qui fait siens ses derniers mots : « Nous n’abandonnerons jamais ».

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres