Japon : grand-mère et mère porteuse

Publié le 16 Oct, 2006

Pour la première fois au Japon, une femme d’une cinquantaine d’années a donné naissance, l’année derrière, à l’enfant de sa fille. Légalisée au Japon, la pratique des "mères porteuses", est néanmoins proscrite par le conseil de l’ordre des gynécologues.

Cette femme, dont l’identité est maintenue secrète, voulait "aider sa fille" qui avait subi une ablation de l’utérus à cause d’un cancer. Elle s’est fait implanter un ovule provenant de sa propre fille et fécondé avec le sperme du mari de cette-dernière. L’enfant a été reconnue par sa "grand-mère" puis adopté par ses "véritables" parents.

"Je veux que les gens parlent des mères porteuses car cette question pourrait avoir un impact sur leur vie à l’avenir" a déclaré le Dr Netsu, à l’origine de cette affaire. Directeur d’une maternité dans le centre du Japon, il était déjà connu pour avoir aidé une naissance par mère porteuse en 2001, devenant ainsi le premier médecin à outrepasser l’interdiction de l’ordre des gynécologues.

Le Monde 15/10/06 – La Croix 16/10/06

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Euthanasie : en Espagne, un projet de réforme pour inclure les maladies mentales
/ Fin de vie

Euthanasie : en Espagne, un projet de réforme pour inclure les maladies mentales

Le ministère de la santé espagnol, avec l’aide des communautés autonomes, a travaillé sur une réforme du « Manuel de ...
cellules_souches_2_-_freeimages

Cellules souches : une nouvelle technique pour réparer les lésions corporelles internes

Des scientifiques ont utilisé des protéines conçues par ordinateur pour « diriger » des cellules souches humaines et former de ...
istock-89954120
/ PMA-GPA

La GPA, un droit de l’homme ?

Un nouveau document d'orientation du FNUAP suggère que la GPA devrait être considérée comme un élément de la « planification familiale ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres