IVG : 1 des 3 objectifs du nouvel observatoire de la parité

Publié le : 7 juillet 2010

Un communiqué du Sénat en date du 6 juillet 2010 revient sur l’installation officielle des nouveaux membres de l’Observatoire de la parité, le 1er juillet 2010, à l’Hôtel Matignon en présence du Premier ministre François Fillon. Michèle André, sénatrice socialiste du Puy-de-Dôme et présidente de la délégation aux droits des femmes du Sénat, s’est félicitée de la reconstitution de l’Observatoire de la parité. Elle a précisé les trois objectifs principaux de la politique en faveur des femmes :

– L’autonomie économique et l’égalité professionnelle. Michelle André a notamment évoqué deux préoccupations : "l’égalité salariale qui doit faire l’objet d’un projet de loi toujours en attente, et la défense des retraites des femmes, dans le cadre de la réforme des retraites, pour éviter que ne se creuse encore davantage l’écart de 40% entre la retraite moyenne des femmes et celle des hommes".

– Le "combat pour la dignité des femmes" qui, selon la sénatrice, "passe par l’accès à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse", et "pour les femmes victimes de violences, par un accès dans des conditions plus convenables à l’hébergement d’urgence".

– La défense de la citoyenneté, afin que "le mode de scrutin des futurs conseillers territoriaux ne se traduise pas par un recul de la parité". La délégation aux droits des femmes du Sénat propose que le scrutin se fasse "sur la base de binômes paritaires associant, dans chaque circonscription, deux candidats de sexe différent".

Gènéthique 07/07/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres