Italie : le Sénat permet une meilleure information des femmes souhaitant avorter

Publié le 24 Avr, 2024

Le 23 avril, le Sénat a voté une loi permettant aux personnes « ayant une expérience qualifiée dans le soutien à la maternité » d’avoir accès aux « centres de conseil » des cliniques publiques dans lesquels les femmes souhaitant avorter doivent se rendre pour obtenir un certificat médical attestant de leur demande

Le texte répond à l’objectif initial de la loi de 1978 légalisant l’avortement, qui permet aux cliniques de collaborer avec des associations afin de soutenir la maternité et de mieux informer les patientes.

La Première ministre Giorgia Meloni explique que la nouvelle loi permettra d’informer pleinement les femmes. « Je crois que nous devons garantir un choix libre et je crois que pour faire un choix libre, il faut avoir toutes les informations nécessaires. C’est ce que prévoit la loi 194 et je pense que c’est la bonne chose à faire » déclare-t-elle.

Des associations soutenant la maternité ont déjà accès aux « centres de conseil » dans plusieurs régions. La pratique devrait désormais être étendue au niveau national.

Selon la législation italienne, une femme peut avorter durant les 12 premières semaines de grossesse, ou plus tard si sa santé ou sa vie sont menacées. La loi permet également au personnel soignant de se déclarer objecteur de conscience et de ne pas pratiquer d’avortement (cf. Italie : Face aux demandes d’IVG, les objecteurs de conscience sont de plus en plus nombreux).

Sources : Euronews, Somaya Aqad (24/04/2024) ; Le Figaro (24/04/2024)

 

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Avortement : le fœtus a « un droit fondamental à la vie » selon la Cour suprême indienne
/ IVG-IMG

Avortement : le fœtus a « un droit fondamental à la vie » selon la Cour suprême indienne

Dans une décision du 15 mai, la Cour suprême indienne a rejeté la demande d’avortement d’une femme de 20 ans ...
Des paralytiques retrouvent l’usage de leurs mains grâce à un dispositif de stimulation externe
/ Transhumanisme

Des paralytiques retrouvent l’usage de leurs mains grâce à un dispositif de stimulation externe

A l’aide d’un dispositif de stimulation non invasive de la moelle épinière des personnes paralysées ont retrouvé l’usage de leurs ...
neurons-582050_640

Des organoïdes de cerveau plus réalistes

Des chercheurs ont fabriqué des organoïdes composés de quatre types différents de cellules cérébrales quand d'autres sont parvenus à reproduire ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres