Infertilité : vers l’identification de la structure à l’origine du mouvement du spermatozoïde ?

Publié le : 27 février 2018

Une structure semblable à un tire-bouchon a été identifiée à l’extrémité du flagelle des spermatozoïdes par des chercheurs de l’Université de Göteborg, en Suède.

 

Dans une étude, publiée dans Nature, les chercheurs ont pu observer des images 3D de structures individuelles dans le sperme humain grâce à une nouvelle technique d’imagerie, la tomographie cryo-électronique. La méthode consiste à congeler rapidement des échantillons biologiques, à les éclaircir et à les imager avec un puissant microscope électronique.

 

Lorsque les chercheurs ont observé les images détaillées du bout du flagelle, ils ont repéré « une spirale qui s’étendait depuis la pointe du spermatozoïde et qui mesurait environ un dixième de la longueur du flagelle », explique Davide Zabeo, doctorant de l’Université de Göteborg qui a mené les recherches.  Cette structure pourrait permettre de canaliser l’énergie du spermatozoïde, lui donnant la faculté de nager rapidement vers l’ovocyte.

 

La découverte fournit des informations importantes sur la façon dont la structure du sperme affecte sa capacité de mouvement et d’orientation. Elle pourrait conduire à de nouveaux traitements visant à augmenter la mobilité des spermatozoïdes pauvres, cause majeure de l’infertilité chez les hommes. Elle pourrait éventuellement ouvrir aussi la voie à une nouvelle méthode de contraception masculine.

 

Pour aller plus loin :

Des chercheurs français se penchent sur le début de la vie

<p>Bionews, Dr Katie Howe (26/02/2018)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres