Inde : opposition à un projet de loi anti-nataliste au Kerala

Publié le : 28 septembre 2011

Un projet de loi anti-nataliste a été proposé par Oommen Chandy, le ministre-président de l’Etat du Kerala au sud de l’Inde.

Visant à contrôler la croissance démographique dans l’Etat, ce projet prévoit d’imposer une amende de 10 000 roupies (150 euros) ou une peine de 3 mois de prison aux parents qui auraient un troisième enfant. En outre, les familles de plus de 2 enfants ne bénéficieraient plus des aides sociales publiques, ni du droit de se présenter aux élections locales.

Ce projet de loi est le premier prévoyant de telles mesures pénales, qui n’existent dans aucun autre Etat de l’Union indienne. Cette mesure étonne car une politique anti-nataliste n’est pas nécessaire au Kerala dont le taux de natalité est inférieur à la moyenne nationale.

Elle a été dénoncée par la communauté musulmane (représentant 25% de la population du Kerala) et par la communauté catholique (19% des keralais). Cette dernière n’a pas hésité à mettre en place des mesures d’aides aux familles nombreuses, comme le versement de 10 000 roupies lors de la naissance d’un cinquième enfant.

Face à l’opposition soulevée par son projet de loi, Oommen Chandy a annoncé que « le gouvernement ne prendra sa décision qu’après avoir consulté tous les groupes ». « Nous avons pris note des protestations émises« , a-t-il assuré.

<p>Eglises d'Asie 27/09/11</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres