Hongkong : programmes d’éducation à la vie

Publié le : 20 juin 2002

La revue des Missions étrangères de Paris de juin 2002 indique qu’à Hongkong des associations appellent à l’intensification des programmes d’éducation à la vie. Des études montrent que nombre de femmes considèrent l’avortement comme la seule issue à une grossesse non désirée. Le nombre des avortements est en forte hausse. 

Une récente analyse de l’Association chrétienne des jeunes femmes révèle que le premier motif d’une interruption de grossesse non désirée est financier (crainte d’être obligée d’arrêter son travail ou ses études, peur de voir la récession économique s’aggraver et le mari perdre son travail ou une part importante de son salaire…).

 

Sur les 288 femmes interrogées, âgées de 15 à 45 ans, un quart a déclaré avoir déjà eu recours à l’avortement et 66 % ont affirmé le regretter et s’être senties coupables. C’est pourquoi l’Eglise et d’autres associations intensifient leurs efforts pour mieux informer les gens l’avortement, le suicide et le respect dû à la vie

<p>Zenit.org 19/06/02</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres