Handicap : Rapport sur l’accueil temporaire

Publié le : 15 mai 2003

Le Ministre de la santé et la Secrétaire d’Etat aux personnes handicapées avaient chargé Jean-Jacques Olivin* d’une mission sur l’accueil temporaire des personnes handicapées (cf. revue de presse du 14/05/03).
Le rapport propose des recommandations pour le développement des solutions d’accueil temporaire qui devraient s’inscrire dans la future réforme de la loi d’orientation en faveur des personnes handicapées.
L‘accueil temporaire s’adresse aux personnes "qui ne bénéficiaient pas, ou pas suffisamment au regard de leur situation du moment, d’une prise en charge institutionnelle hors de leur domicile". La moyenne des besoins est estimée à  6,7 semaines par personne et par an. 3 000 places ouvertes dans les 2 ou 3 années à venir rendraient service à 15 000 adultes handicapés ce qui correspond à une dépense de l’ordre de 10 millions d’euros par an. Pour cela, J.J.Olivin préconise l’ouverture d’unités spécifiques qui seraient essentiellement à la charge des conseils généraux. Le rapport propose la création d’un dispositif d’Allocation logement temporaire handicap (ALTH) ce qui rapporterait le coût d’une telle mesure à 3 260 euros par place et par an.
L‘accueil temporaire des enfants handicapés est actuellement à un niveau "anecdotique". Pour le développer, il faudrait étendre le champ de compétence financier de l’assurance-maladie à l’accueil temporaire des enfants.
JJ. Olivin préconise l’ouverture d’un "département accueil temporaire" au sein de "l’Agence nationale du handicap" annoncée par les pouvoirs publics.

* J.J Olivin est président du Groupe de réflexion pour l’accueil temporaire des personnes handicapées (GRATH) et fondateur de la maison d’accueil de Quistinic (Morbihan). Le GRATH a édité un Guide de l’accueil temporaire (contact : grath@wanadoo.fr)

Le Quotidien du Médecin (Philippe Roy) 15/05/03 -

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres