Grande-Bretagne : une commission parlementaire pour la sélection des sexes

Publié le 24 Mar, 2005

Cinq députés de la Commission parlementaire britannique des Sciences et de la Technologie ont rendu public un rapport très controversé mettant en cause "l’ingérence" de la HFEA dans la régulation de l’assistance médicale à la procréation (AMP) et recommandant le libre choix du sexe de l’enfant dans le cas de fécondation in vitro au nom du "family balancing".

Le rapport reproche à la HFEA d’être une institution trop vieille qui ne prend pas en compte les "avancées "de l’AMP. Il propose la mise en place d’une nouvelle agence de régulation.

Le rapport propose également de lever l’anonymat des dons de gamètes, de faciliter le recours à la fécondation in vitro, d’assuplir les cadres en matière d’assistance médicale à la procréation, de permettre des recherches sur les chimères (transférer le noyau d’une cellule d’un embryon de moins de 14 jours dans un ovule énucléé animal)…

Ce rapport a été accueilli avec "un certain effroi".

Consultez le rapport de la Commission parlementaire des Sciences et de la Technologie

BBC News 24/03/05

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres