GPA : rejetée par ses commanditaires, elle est adoptée 6 ans plus tard

Publié le 16 Mai, 2022

Bridget a 6 ans. Née en Ukraine, elle vient d’être accueillie au sein d’une famille américaine. Handicapée, cette petite fille est née par GPA. Au début de la grossesse, sa mère porteuse attendait des triplés. L’un a été avorté, un autre est mort à la naissance. Bridget, née prématurément, souffre de plusieurs handicaps, et les parents commanditaires ne veulent plus d’elle[1]. Ils autorisent un arrêt des traitements, Bridget survit. La mère porteuse reste alors cinq mois à l’hôpital avec cette petite fille, lui offrant des soins et le baptême. Elle est ensuite transférée dans un orphelinat, dont l’infirmière en chef, Marina Boyko, veillera sur elle jusqu’à son adoption. C’est en avril 2022 qu’une famille américaine demande à l’adopter : Philip et Kristie Graves, parents de quatre enfants. Ayant vaincu les obstacles administratifs[2], ils viennent de rentrer d’Ukraine avec Bridget.

[1] Ils ont payé 29 900 euros à la société BioTexCom pour un forfait « All Inclusive Standard ».

[2] Les autorités ukrainiennes refusaient notamment de reconnaitre la renonciation du couple commanditaire, et ne reconnaissait pas Bridget comme citoyenne américaine.

Source : Aleteia, Annalisa Teggi (14/05/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres