Gestation par autrui : la pandémie complique les conditions de transferts des bébés

Publié le 25 Mar, 2020

La pandémie de coronavirus et les mesures de confinement qui l’accompagnent, interdictions de voyager, couvre-feux, fermetures d’écoles, affectent les homosexuels qui attendent des enfants par le biais de la maternité de substitution.

Un couple d’hommes, parents d’intention d’un bébé né ce mois-ci, est retenu aux États-Unis, ne pouvant obtenir les documents dont il a besoin pour rentrer en France. Le gouvernement américain a suspendu toutes les demandes de passeport, sauf pour les personnes en urgence vitale qualifiée et qui en ont besoin dans les 72 heures.

Un autre couple d’hommes vivant en France attend une petite fille en Amérique pour le mois prochain, mais leur demande d’autorisation de voyage aux Etats-Unis a été annulée et l’ambassade américaine ne répond pas.

De nombreux homosexuels sont confrontés à des problèmes similaires en Europe, avec des accouchements prévus aux États-Unis, au Canada ou au Mexique.

Pink news, Lily Wackfield (23/03/2020)

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres