Fin de vie : une évaluation transpartisane de la loi Claeys-Leonetti

Publié le 20 Sep, 2022

A partir du mois de novembre, en parallèle de la convention citoyenne sur la fin de vie (cf. Fin de vie : Emmanuel Macron lance la consultation citoyenne), des députés évalueront la loi Claeys-Leonetti de 2016 (cf. Confusion, malentendus et méfiance : les conséquences de la loi Claeys-Leonetti) à l’initiative de la présidente de la commission des Affaires sociales de l’assemblée, Fadila Khattabi, membre du parti Renaissance. Une mission qui se veut transpartisane.

Cette loi autorise une « sédation profonde et continue jusqu’au décès » pour les malades en phase terminale et dont le pronostic vital est engagé à court terme. Cependant elle n’autorise ni l’euthanasie, ni le suicide assisté (cf. La PPL Claeys-Leonetti, dernière étape avant la légalisation de l’euthanasie ?).

Madame Khattabi a demandé un rapport à la Cour des comptes sur l’organisation des soins palliatifs et leur coût financier qui sera présenté aux députés d’ici juin 2023.

Sources : AFP (19/09/2022) ; Le Figaro, Wally Bordas (19/09/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

Illumina : un séquençage moins cher et deux fois plus rapide
/ Génome

Illumina : un séquençage moins cher et deux fois plus rapide

Illumina, qui contrôle 80% du marché, estime que sa nouvelle technologie permettra d’atteindre un coût de 200 dollars par génome ...
menottes
/ PMA-GPA

GPA : arrestations au Vietnam

La GPA "commerciale" est interdite au Vietnam. La pratique est passible d'une amende et d'une peine de prison pouvant aller ...
Marché de la PMA : Chypre affiche ses ambitions
/ PMA-GPA

Marché de la PMA : Chypre affiche ses ambitions

Chypre entend devenir une destination privilégiée du "tourisme médical" en matière de PMA. Choisir le sexe de son bébé y ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres