Fin de vie : le CCNE va rendre son rapport au milieu des tractations politiques déjà engagées

Publié le : 21 octobre 2014

En fin de semaine dernière, Manuel Valls a promis au Parti radical de gauche (PRG) que le Parlement sera saisi d’un texte de loi sur la fin de vie, d’ici la fin du quinquennat (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 20/10/2014). Pourtant, le 3 octobre dernier, dans un entretien au quotidien La Croix, Manuel Valls déclarait qu’en fonction des conclusions de la mission sur la fin de vie confiée aux députés Jean Leonetti et Alain Claeys, « nous verrons bien si cela doit nous conduire, ou pas, à légiférer. » Entre les deux dates, Manuel Valls a été confronté à la pression du PRG, partisan d’une aide active à mourir, qui menaçait de quitter le gouvernement.

 

En tout état de cause, promis pour février dernier, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) devrait rendre son rapport sur la fin de vie le 23 octobre (Cf Synthèse de presse du 23 décembre 2014). Selon Jean Leonetti, le CCNE pourrait proposer « une prérédaction d’un projet de loi« , sachant qu’en juillet 2013, dans son avis 121, il ne s’était pas prononcé en faveur de la légalisation de l’euthanasie ou du suicide assisté mais s’était dit favorable à la mise en place d’un « droit à la sédation profonde » (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 2 juillet 2014). 

<p>Famillechretienne.fr (Antoine Pasquier) 20/10/2014 - Gènéthique</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres