Fin de vie : aller plus loin ?

Publié le : 28 décembre 2004

Véronique Fournier, directrice du Centre d’éthique clinique de l’hôpital Cochin et Bernard Kouchner médecin et ancien ministre reviennent dans Libération sur la question de la fin de vie et suggèrent d’aller plus loin que ce préconise la nouvelle loi.

 

Ils souhaitent inclure dans le débat actuel « une proposition qui confirmerait le droit à la liberté de suicide et garantirait  à chacun le droit d’être aidé au cas où il en serait physiquement empêché. »

 

Par ailleurs dans le cadre de l’arrêt de l’acharnement thérapeutique, ils souhaiteraient que la décision finale ne revienne pas au médecin mais au patient lui-même s’il a exprimé des souhaits avant sa maladie ou à défaut à ses proches. Enfin, ils estiment que dans une situation où la mort est inévitable, il ne leur « paraît ni utile ni moral de laisser souffrir ». « La différence morale est-elle si grande entre attendre cette mort ou la précipiter un peu dans l’espoir d’abréger les souffrances de celui qui s’en va ? ».

<p>Libération 28/12/04</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres