Evaluation de la fiabilité des tests génétiques en ligne

Publié le 13 Oct, 2009

Quatre spécialistes du génome – Pauline Ng, Samuel Levy, Craig Venter et Sarah Murray – ont publié un article dans Nature  le 8 octobre 2009. Cette publication fait acte d’une étude menée sur les performances d’entreprises de tests génétiques en ligne comme 23andMe ou Navigenics.

D’après eux, les deux sociétés seraient compétentes dans la délivrance de données brutes telle que l’indication de la séquence de bases de l’ADN correspondant à tel ou tel marqueur génétique.

En revanche, les résultats sont bien plus hésitants lorsqu’il s’agit d’évaluer si les risques de prédisposition à une maladie ont une valeur sur le plan clinique, ou s’il existe une corrélation entre un marqueur génétique et une maladie.

Sur les prélèvements effectués sur les cinq individus participant à l’étude, uniquement deux tiers des prédictions concordaient entre les deux entreprises. Les résultats ne concordaient parfaitement que pour quatre maladies. Pour sept d’entre elles en revanche, les prédictions ne concordaient au mieux qu’à 50%. Par ailleurs, sur l’ensemble des maladies, aucune liste des marqueurs n’est commune aux deux compagnies.

En conclusion, les auteurs recommandent aux entreprises  d’indiquer la part d’héritabilité dont rendent compte ces marqueurs, et de concentrer leurs prédictions sur les risques élevés. Ils les invitent également à développer plutôt les tests évaluant la susceptibilité aux médicaments et à leurs effets secondaires. Ils préconisent enfin que le comportement des internautes après réception des résultats soient analysés et que soient lancées des études prospectives comparant les prédictions à la réalité.

Le Monde (Paul Benkimoun) 10/10/09

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres