Euthanasie dans l’Aveyron : Un homme soupçonné d’avoir empoisonné sa mère centenaire

Publié le : 4 juillet 2016

Le mystère est complet à Millau (Aveyron), où un septuagénaire a été mis en examen en début de semaine, soupçonné d’avoir empoisonné sa mère âgée de 100 ans, avec la complicité d’un professionnel de santé.

 

Jeanne est morte en novembre 2014 à la maison de retraite des Deux Vallées, à Nant. Tout est parti d’une rumeur persistante dans l’entourage de la victime évoquant un décès suspect et non pas une mort naturelle, comme l’avait évoqué le médecin à l’époque, lors du constat de décès. Une enquête a été ouverte à la demande du procureur de la République de Rodez.

 

Au cours de sa garde à vue, lundi, le fils a reconnu avoir précipité la mort de sa mère. « Il lui aurait administré un produit toxique dans sa nourriture », précise une source judicaire. Le produit toxique lui aurait été fourni par son complice âgé de 35 ans.

 

Jeanne avait été placée sous la tutelle de son fils par la justice, afin de préserver ses intérêts. Une tutelle qui devait lui être retirée le 10 novembre 2014. Or, il se trouve que « la centenaire est décédée la veille », explique une source judiciaire, suscitant les soupçons des magistrats. Dans l’entourage du septuagénaire, certains doutent toutefois de cette piste : « Elle n’avait que sa pension de retraite et il n’avait pas besoin d’argent ».

 

Transféré à Montpellier après sa garde à vue, le septuagénaire a été placé sous contrôle judiciaire, « conformément aux réquisitions du parquet ». Tout comme son complice. La juge d’instruction avait requis son placement en détention, mais le juge des libertés ne l’a pas suivie, « au vu de son état de santé ». L’enquête va maintenant se poursuivre.

<p>Midi Libre 02/07/2016, Info H24 01/07/2016</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres