Europe : Le conflit d’intérêt sur les questions de GPA n’est pas retenu contre Petra De Sutter

Publié le : 28 janvier 2016

Suite à la polémique soulevée par des députés européens qui remettaient en cause le rôle de rapporteur accordé à la sénatrice belge Petra De Sutter, gynécologue transsexuelle pratiquant des GPA, à l’occasion du rapport sur « les droits de l’homme et les questions éthiques liées à la gestation pour autrui », la Commission des questions sociales du Conseil de l’Europe s’est prononcée hier (cf. Gènéthique du 24 novembre 2015).

 

A 21 voix contre 17, elle a décidé de ne pas retenir un « potentiel conflit d’intérêt ».

 

Pour certains, cette décision « outrageante » va « sérieusement ébranler la crédibilité du rapport s’il est adopté ».

 

La Commission se prononcera demain sur l’adoption de ce rapport présenté par le Dr De Sutter.

 

<p>FAFCE (27/01/2016), Agenda Europe (27/01/2016)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres