Ethique et bioéthique : points de vue d’Axel Kahn

Publié le : 19 juillet 2010

Le JDD.fr publie une interview du généticien Axel Kahn qui, dans son dernier ouvrage intitulé Un type bien ne fait pas ça… Morale, éthique et itinéraire personnel*, s’interroge sur ce qui est moral et ce qui ne l’est pas. Axel Kahn se dit "globalement opposé" aux mères porteuses : "qu’une femme s’engage par contrat à n’être qu’un utérus sur pattes pendant neuf mois puis à renoncer à s’attacher à cet enfant ne me semble pas possible. A quelques exceptions près : qu’une soeur ou une amie le fasse pour sa soeur (ou amie) désespérée de ne pas avoir d’enfants, à la rigueur, mais pas au-delà…"
A la question "qu’est-ce qu’être parent en 2010 ?", Axel Kahn répond que "dans la filiation humaine, il peut se faire une dissociation entre la filiation du sang et celle du coeur. Cette dernière peut suffire à faire toute la réalité de la parentalité". Il ajoute qu’il ne voit "plus de raison de s’opposer au mariage entre personnes de même sexe. N’a-t-on pas depuis longtemps admis que le mariage était déconnecté de la procréation ? […] Je me suis aussi longtemps interrogé sur l’homoparentalité. Est-ce bien pour un enfant d’être élevé par un couple homosexuel ? […] j’en suis arrivé à la conclusion qu’il n’y a pas plus de risques de voir un enfant grandir aux côtés de parents homosexuels qu’hétérosexuels ou d’une mère seule".

* Axel Kahn, Un type bien ne fait pas ça… Morale, éthique et itinéraire personnel, Editions du Nil, 2010

Le JDD.fr (Axel Kahn, propos recueillis par Alexandre Duyck) 17/07/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres