Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Publié le 29 Juil, 2022

Une équipe de l’Oregon Health and Science University (OHSU), dirigée par Shoukrat Mitalipov[1], a l’intention de fabriquer des embryons humains in vitro, au moyen de la gamétogénèse in vitro[2]. Pour l’heure, leurs travaux portent sur des souris. Dans une étude peu commentée de janvier dernier, ils expliquent avoir fait naitre trois souriceaux à partir d’une cellule de peau et d’un ovocyte. La première étape consistait à appliquer la technique de clonage: retrait du matériel génétique de l’ovocyte, remplacé par celui de la cellule de peau. Ils ont ensuite mis cet ovocyte en culture dans un milieu spécifique pour qu’il “perde” la moitié de ses chromosomes. Enfin, l’ovoyte redevenu haploïde a été fécondé avec un spermatozoïde de souris.

Aux Etats-Unis, aucune loi fédérale n’interdit ce type d’expérience, chez l’animal ou chez l’homme[3]. En revanche, le Congrès a interdit « à toute recherche qui crée, détruit ou nuit sciemment aux embryons humains de recevoir un financement fédéral ». Les travaux de l’équipe de Shoukrat Mitalipov sont principalement subventionnés par le cofondateur de Facebook, Dustin Moskovitz, à hauteur de 4 millions de dollars sur les trois prochaines années.

[1] Shoukrat Mitalipov dirige le Centre de thérapie cellulaire et génique embryonnaire à l’OHSU, créé en 2013. En 2009, il a mené des expériences de “FIV à trois parents”; en 2013, il a créé des lignées de cellules souches embryonnaires à partir d’embryons humains clonés; quelques années plus tard, il a mené des expériences avec CRISPR sur des embryons humains.

[2] D’autres entreprises comme Conception Ivy Natal et Gameto tentent d’obtenir des ovocytes artificiels à partir de cellules souches pluripotentes induites, une autre technique de gamétogenèse in vitro.

[3] Au niveau des états, les législations varient considérablement. Onze Etats interdisent la recherche sur les embryons humains, cinq l’autorisent expressément.

Source : Stat, Megan Molteni (28/07/2022)

Lee, Y., Trout, A., Marti-Gutierrez, N. et al. Haploidy in somatic cells is induced by mature oocytes in miceCommun Biol 5, 95 (2022). https://doi.org/10.1038/s42003-022-03040-5

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires
/ Genre

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires

Les directives qui indiquaient que « les enfants peuvent prendre conscience qu'ils sont transgenres » « entre trois et cinq ...
justice
/ Genre

Japon : une femme transgenre reconnue père d’un enfant

La Cour suprême du Japon a reconnu qu’une femme transgenre était le père d’une petite fille conçue grâce à son ...
Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet
/ E-santé

Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet

Après la cyberattaque qui a touché des hôpitaux londoniens, des informations médicales sensibles ont été publiées sur le darknet entre ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres