Etats-Unis : la Chambre des représentants interdit l’avortement par naissance partielle

Publié le 6 Juin, 2003

En mars dernier, le Sénat américain avait adopté un projet de loi interdisant une procédure d’avortement tardif, "partial birth". Cela concernait les avortements dits "par dilatation et extraction" effectués au deuxième trimestre de grossesse et au delà.
Mercredi 4 juin, la chambre des représentants a, à son tour, voté un projet de loi contre l’avortement tardif à 282 voix contre 139. La chambre des représentants et le Sénat devraient maintenant s’accorder lors d’un comité.
Le président Bush s’est félicité du vote et a insisté pour que la loi soit promulguée rapidement. L’administration américaine a déclaré que cette loi "encourage la culture de vie en Amérique", qu’elle était "à la fois moralement impérative et permise par la Constitution".

C‘est la première mesure législative prise contre une forme d’avortement depuis l’arrêt de la Cour Suprême, dite "Roe contre Wade", légalisant l’avortement en 1973. C’est une victoire pour les organisations américaines pour la protection de l’enfant qui depuis 8 ans essayent de faire voter des textes similaires jusqu’alors bloqués par le veto du président Clinton.

Selon le Alan Guttmacher Institute, sur le 1,3 million d’avortements aux Etats-Unis en 2000, 2 200 étaient des avortements tardifs, dits "partial birth".

Le Monde (Florence Amalou) 06/06/03 – La Croix 06/06/03 – BBC News 06/06/03

Partager cet article

Synthèses de presse

istock_75796805_xxlarge
/ Fin de vie

Soutien des mutuelles à l’euthanasie : « ces organismes ne font même plus semblant »

Jeudi, la MGEN a envoyé un courrier aux députés dans lequel elle indique promouvoir l'euthanasie. La présidente de la SFAP ...
Un tiers des hommes transgenres continuent à ovuler malgré la testostérone
/ Genre

Un tiers des hommes transgenres continuent à ovuler malgré la testostérone

Deux chercheurs ont analysé le tissu ovarien de personnes transgenres ayant subi une ablation des ovaires après un traitement hormonal ...
Un algorithme capable de déterminer si le cerveau est masculin ou féminin
/ Genre

Un algorithme capable de déterminer si le cerveau est masculin ou féminin

L'algorithme peut reconnaître, dans plus de 90% des cas, si les IRM sont celles d'un « biologiquement masculin ou féminin ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres