Etats Unis : division autour du clonage thérapeutique

Publié le : 22 janvier 2002

La National Academy of Sciences s’est réunie vendredi dernier. Elle recommande l’interdiction du clonage reproductif pour cinq ans, jugé trop dangereux médicalement pour être autorisé. En revanche, elle est favorable au clonage thérapeutique. L’avis de cette académie est généralement très écoutée par les hommes politiques. 

Cette publication est parue le lendemain de la première journée de travail du Conseil bioéthique chargé d’examiner les dimensions éthiques et morales du clonage. Ce groupe, formé par Georges Bush, est constitué de 18 médecins, universitaires et journalistes. Si il a rejeté de manière unanime le clonage reproductif, il reste divisé sur le clonage thérapeutique. Ce conseil doit rendre son rapport avant l’été. Le président a, quant à lui, rappelé son opposition à tout type de clonage.

En juillet dernier, la chambre des représentants a voté une interdiction générale au clonage reproductif et thérapeutique. Le Sénat n’a pas encore voté et est très divisé sur la question du clonage thérapeutique.

 

Pour l’instant, le sénateur démocrate Edward Kennedy, animateur des discussions, a demandé que le rapport de la National Academy of Sciences serve de base de débat. Le comité du sénat chargé de cette question doit se prononcer dès mars.

<p>La Croix (Guillemette Faure) 22/01/02</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres