Enquête sur la contraception des mineures : propositions

Publié le : 14 juin 2011

Le Centre d’analyse stratégique (CAS) a remis le 9 juin 2011 à Jeannette Bougrab, secrétaire d’Etat à la jeunesse, une note d’analyse contenant des propositions pour faciliter l’accès des mineurs à la contraception. Alors que le taux de couverture contraceptive est très important en France – 91,2% chez les 15-19 ans et 92,9% chez les 20-24 ans en 2010 selon l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) – les mineures ont en effet de plus en plus recours à l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Le CAS recommande donc de créer une plate-forme d’information unique sur la sexualité afin de faire connaître les centres de planification familiale et de prévention des IST. Il préconise également de « développer un bilan de première contraception gratuit pour les jeunes femmes âgées de 15 à 18 ans » et de « rendre effectif le libre choix contraceptif en développant une information sur l’ensemble des modes de contraception, y compris ceux qui sont encore peu connus en France ». Les pharmaciens doivent être davantage impliqués et pourraient remettre, lors de la délivrance d’une contraception d’urgence, « un guide représentant l’ensemble des moyens contraceptifs et contenant un coupon pour un rendez-vous chez un médecin agréé ». Le CAS encourage à assurer la confidentialité et la gratuité de la contraception et à « insister sur la sensibilisation des jeunes hommes » en promouvant « la double protection ». Enfin, il suggère de renforcer les actions d’éducation sexuelle en milieu scolaire et d’inciter les rectorats à fournir aux chefs d’établissement « les informations nécessaires pour satisfaire à leurs obligations en matière d’éducation à la sexualité ».

<p>Le Quotidien du médecin (David Bilhaut) 14/06/11</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres