En Ecosse, les mères porteuses contraintes de s’occuper des bébés ?

Publié le : 5 mai 2020

Au Royaume-Uni, la gestation par autrui « non commerciale » est autorisée. En Ecosse, les futurs parents d’intention ne peuvent pas, du fait des règles liées au confinement, être présents pour la naissance de l’enfant, et s’interrogent sur la façon de rencontrer le nouveau-né et de le ramener chez eux.

 

Les restrictions sévères imposées aux visites dans les maternités des hôpitaux pourraient contraindre les mères porteuses à s’occuper du bébé, avec tout le conflit émotionnel potentiel que cela pourrait entraîner. Elles pourraient se sentir maintenant obligées d’assumer des responsabilités de soins telles que l’alimentation, le bain et le changement des couches, et devoir prendre des décisions sur les soins du bébé en attendant de pouvoir sortir de l’hôpital.

 

Elles pourraient aussi refuser de s’en occuper et certains enfants pourraient être placés auprès des services sociaux ou auprès de parents adoptifs. Par ailleurs, les procédures juridiques qui transmettent les droits parentaux pourraient être retardées et prendre « des mois ».

 

Pour aller plus loin :

Un couple saisit le tribunal administratif pour aller chercher en Ukraine un « bébé GPA »

Epidémie de Covid-19 : « les rapports de force de l’industrie de la GPA mis à nu »

<p>The Herald Scotland, Sandra Dick (03/05/2020)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres