En cinq ans, le recours à la PMA des homosexuelles a décuplé

Publié le : 21 décembre 2018

Les femmes seraient onze fois plus nombreuses qu’il y a cinq ans à venir suivre une procédure de PMA en Espagne. C’est ce que révèle l’Institut Valentien de l’Infertilité (IVI)[1] qui ajoute qu’en 2017, 6% de ses femmes sont homosexuelles, « contre 1% en 2013 ». 7% de ces dernières utilisent une « Fiv réciproque ». La méthode permet la fécondation de l’ovocyte de l’une avec le sperme d’un donneur tandis que l’embryon fécondé est implanté dans l’utérus de l’autre.  La première femme a un lien génétique avec l’enfant, la seconde le porte pendant neuf mois.

 

La PMA n’est pas ouverte en France aux couples de femmes, elle est cependant légale en Espagne, en Belgique, au Royaume Uni, en Bulgarie, au Danemark, en Finlande et en Lettonie.



[1] Les chiffres sont ceux de la clinique. Ils ne prennent pas en compte ceux des autres cliniques espagnoles ou d’autres pays.

 

<p>Magic Maman, Mélodie Capronnier (19/12/2018)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres