En 2100, 3% de la population mondiale liée aux techniques de reproduction assistée ?

Publié le : 27 mars 2018

En 2100, la vie de près de 400 millions de personnes, soit 3% de la population mondiale estimée, pourraient être liée aux techniques de procréation assistée. Le chiffre, résultat d’une étude publiée dans la revue Reproductive BioMedicine Online, qui se base sur l’estimation haute de 30 000 naissances par an, inclut non seulement les personnes directement nées de techniques procréatives, mais aussi leurs descendants. En effet, les auteurs considèrent que seule une minorité sera le résultat direct de la conception assistée, mais l’impact des technologies de reproduction sur la population mondiale se développera considérablement au fil des générations, car ces personnes ont leurs propres enfants.

 

Même s’il n’y a pas de développement dans les services de fertilité, près de 170 millions de personnes vivant en 2100, soit 1,4% de la population mondiale, devront leur existence à ces techniques.


 

Depuis la naissance du premier « bébé éprouvette » en 1978, le nombre de personnes conçues par les techniques de reproduction a augmenté très rapidement : près de 0,1% de la population mondiale actuelle aurait été conçue par ce moyen.

<p>Bionews, Katheryn Ashe (26/03/2018)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres