Dysphorie de genre : des “détransitionneurs” de plus en plus nombreux

Publié le 5 Nov, 2021

Après une double mastectomie et quelques mois sous testostérone pour obtenir de la barbe et une voix plus grave, Carol a senti que sa vie, comme homme, dans la Californie rurale était plus facile. Pourtant, Carol s’est vite sentie mal à l’aise en tant qu’homme trans. Au début, la testostérone qu’elle a commencé à s’injecter à 34 ans a stimulé sa bonne humeur et son niveau d’énergie. Mais après deux ans, elle a commencé à souffrir d’effets secondaires terribles. L’atrophie vaginale et utérine (qui peut provoquer des fissures et des saignements tissulaires) dont elle souffrait était « extrêmement douloureuse ». Son taux de cholestérol a augmenté et elle avait des palpitations. Elle est également devenue extrêmement anxieuse qu’elle a commencé à faire des crises de panique. Mise sous anti-dépresseurs, elle s’est rendue compte que sa dysphorie de genre, le sentiment douloureux d’être dans « le mauvais corps », ne faisait pas d’elle un homme.

Après quatre ans vécus comme homme, elle a détransitionné.

Aujourd’hui, personne ne sait combien il y a de « détransitionneurs », mais les adhésions croissantes à des groupes en ligne suggèrent que leur nombre augmente rapidement (cf. Détransition de genre : un phénomène d’ampleur ?). Une enquête récente menée par Lisa Littman, médecin et chercheuse, auprès de 100 (parmi lesquelles 69 femmes) a révélé qu’une majorité d’entre elles estimaient qu’elles n’avaient pas reçu une évaluation adéquate avant le traitement. Près d’un quart ont déclaré que l’homophobie ou la difficulté de s’accepter comme homosexuels les avait conduits à la transition ; 38% ont estimé que leur dysphorie de genre était causée par un traumatisme, un abus ou un problème de santé mentale.

Source : The Economist (06/11/2021)

Partager cet article

Synthèses de presse

Sperme
/ Tous les autres thèmes

Infertilité masculine : des essais de cryoconservation testiculaire début 2022

Face à l’augmentation du nombre de cancers infantiles en Ecosse, la recherche en vue de la restauration de la fertilité ...
Supprimer la clause de conscience ? Des questions juridiques et éthiques
/ IVG-IMG

Supprimer la clause de conscience ? Des questions juridiques et éthiques

Depuis le lundi 29 novembre 2021, l’Assemblée nationale examine la proposition de loi « visant à renforcer le droit à ...
02_ogm_mais_8
/ OGM

La Commission européenne pourrait déréguler les « nouveaux OGM » dès 2023

La directive 2001/18 encadre actuellement « la mise sur le marché, la traçabilité et l’étiquetage des cultures génétiquement modifiées ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres