Du respect du genre humain

Publié le : 11 décembre 2001

Eric Dupin, journaliste à Libération, reprend les deux événements forts qui ont marqué la fin du mois de novembre : d’une part l’annonce du premier embryon humain cloné par la société Advanced Cell Technology (ACT), d’autre part la confirmation par la Cour de cassation de l’arrêt Perruche du 17 novembre 2000 par lequel un enfant né handicapé peut lui même agir en justice en arguant du préjudice d’être venu au monde.
Le journaliste reprend les conclusions de l’avocat Jerry Sainte Rose. Celui-ci soulignait les  » effets pervers  » de la jurisprudence de la Cour de Cassation qui renforcerait  » les tendances eugéniques qui existent dans notre société « . Pour Eric Dupin, il est dangereux que petit à petit  » le  désir d’enfant dégénère en droit à l’enfant parfait  » faisant un parallèle entre «  les mirages du clonage  » et avec les derniers arrêts de la Cour de Cassation.
Ces affaires révèlent une «  puissante demande de thérapie génétique dans les pays riches « . Ce qui inquiète le journaliste car  » déjà séparée par de gigantesques fossés économiques, l’humanité serait de plus en plus coupée en deux  » entre les riches et les pauvres. Pour lui,  » les défis de la bioéthique devrait nous rappeler que l’homme n’est pas une machine  » concluant qu’  » il n’est pas besoin de considérer l’homme comme l’intouchable créature d’un dieu quelconque pour lui attribuer une dignité propre « .

<p>Libération 11/12/01</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres