Droit de visite : Le Collectif Vital souhaite « recréer du lien »

Publié le 7 Mai, 2021

Face aux restrictions de visites dans les hôpitaux depuis un an, un collectif a vu le jour « pour recréer du lien au bénéfice des patients et contre le dévoiement des soins palliatifs ». A l’initiative de Sara Piazza, psychologue au sein de l’équipe mobile de soins palliatifs et au service de réanimation du CH Delafontaine de Saint-Denis, le collectif défend qu’« il n’est plus possible de hiérarchiser entre la sécurité et la vie biologique d’une part et la dimension humaine et psychologique d’autre part ». « Pour vivre, nous devons aussi être nourri psychiquement, avec des liens sociaux et affectifs, par la culture et les arts. Maintenir les visites est indispensable pour que l’isolement vécu n’ait pas de conséquences trop graves », explique Sara Piazza.

Or, bien que décriées régulièrement, les restrictions « drastiques » de visite se poursuivent déplorent le Collectif Vital : « Si le Gouvernement et les différentes instances s’accordent à dire que les visites doivent être autorisées partout, la condition ajoutée “dans le respect des protocoles sanitaires” vient la plupart du temps laisser place à des entraves majeures aux droits des patients et des proches ».

En outre, la crise sanitaire a « dévoyé » la perception des soins palliatifs, les réduisant aux seules situations d’agonies : « Il n’est pas acceptable que ce soit uniquement au moment de la mort à venir que chacun puisse être entouré de ses proches, encore moins en faisant cet usage du terme soins palliatifs qui va l’encontre de tout le travail des professionnels depuis des années pour déconstruire l’équivalence entre soins palliatifs et mort imminente » soutient le collectif.

Face à ces constats, le collectif Vital souhaite la réouverture complète des hôpitaux « à moyen terme ». Un moyen de rétablir « l’équité et la justice » alors qu’aujourd’hui, les pratiques varient en fonction des services et des établissements. Plusieurs solutions sont proposées par le manifeste, s’appuyant notamment sur le recours aux bénévoles.

Source : Hospimedia, Jérôme Robillard (6/05/2021)

 

Partager cet article

Synthèses de presse

Italie: selon le tribunal d’Ancône il existe un "droit au suicide"
/ Fin de vie

Italie: selon le tribunal d’Ancône il existe un “droit au suicide”

Le tribunal d'Ancône interprète un arrêt de la cour constitutionnelle dépénalisant l'aide au suicide comme un droit personnel au suicide ...
Australie: Marie Stopes International ferme des cliniques d'avortement
/ IVG-IMG

Australie: Marie Stopes International ferme des cliniques d’avortement

Dans la région du Queensland, les cliniques d’avortement n’étant plus « financièrement viables », fermeront en juillet ...
10_open_data
/ E-santé

Neuf applications de santé sur dix récoltent les données de leurs utilisateurs

Une étude révèle de « graves problèmes de protection de la vie privée et des pratiques de protection de la ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres