DPI et eugénisme

Publié le 5 Juin, 2001

Jacques Testart dénonce les apprentis sorciers de l’éprouvette… Un récent article publié par deux acteurs d’un laboratoire américain pilote dans  les innovations biologiques en procréation humaine, décrit l’avenir merveilleux que va permettre le tri des embryons. Jacques Testart cite les propos de Jacques Cohen, praticien actif de cette technique : « Dans les dix ou vingt prochaines années, nous serons capables de passer au crible chaque embryon humain pour toutes les anomalies chromosomiques numériques aussi bien que pour de nombreuses affections génétiques.
L’analyse réalisée avec des biopuces permettra d’identifier de multiples allèles (variétés de gènes) pour les maladies mono géniques et polygéniques, dont le diabète, l’hypertension et la schizophrénie. Dans un futur proche il sera possible d’établir les prédispositions individuelles pour les maladies cardiovasculaires, tous les types de cancer et les maladies infectieuses. Dans un futur différé, on devrait pouvoir identifier divers traits génétiques comme la stature, la calvitie, l’obésité, la couleur des cheveux et de la peau, et même le QI… » « En quelques phrases est dévoilée non seulement la mystique génétique qui attribue tout pouvoir au génome (jusqu’à contrôler l’intelligence) mais aussi le but ultime du DPI, qui pourrait être de «  normaliser » l’espèce» commente J. Testart. Mais «pourquoi cette « version eugénique de la médecine préventive ne rencontre-t-elle presque aucune résistance ? »

Le Monde 5/06/01

Partager cet article

Synthèses de presse

Vers un plan décennal pour les soins palliatifs ?
/ Fin de vie

Vers un plan décennal pour les soins palliatifs ?

Mardi, Agnès Firmin Le Bodo a lancé un « atelier culture palliative » pour repenser la stratégie en matière de ...
ia_-_istock-636754212
/ Génome

Une IA pour accélérer le développement de thérapies géniques

Des chercheurs ont conçu un programme d'intelligence artificielle afin de produire des « protéines personnalisables » appelées doigts de zinc ...
Minnesota : l’avortement sans limite entre en vigueur
/ IVG-IMG

Minnesota : l’avortement sans limite entre en vigueur

L’avortement est désormais possible « pour n'importe quelle raison pendant les 9 mois de la grossesse », indique la sénatrice Julia Coleman ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres