Don d’organes : trois critères pour accélérer les prélèvements en cas d’arrêt cardiaque

Publié le 14 Sep, 2016

Une étude française publiée le 13 septembre dans la revue Annals of Internal Medicine définit trois critères pour identifier « rapidement » les patients en arrêt circulatoire « n’ayant aucune chance de survie ». Ces trois critères sont cumulatifs et consistent en :

  • l’absence d’équipe médicale témoin au moment de l’arrêt cardiaque
  • l’absence de rythme cardiaque initial choquable « autrement dit l’équivalent d’un tracé plat »
  • l’absence de retour à la conscience après administration de trois milligrammes d’adrénaline.

 

Ils ont été évalués sur 1771 patients en arrêt cardiaque, pendant un an. Les résultats ont montré que « les 772 patients répondant aux critères (…) avaient un taux de survie de 0% »

 

Les patients victimes d’arrêt cardiaque[3] « représentent une source potentielle importante de greffons », jugée « sous-utilisée ». L’objectif de ces travaux réalisés par des équipes pluridisciplinaires de l’AP-HP[1], de l’Inserm[2] et de l’université Paris-Descartes est d’ « accroitre de manière significative » les dons de reins.

 

 

 

[1] Assistance publique-hôpitaux de Paris

[2] Institut national de la santé et de la recherche médicale

[3] En France, on dénombre 40 000 décès par mort subite chaque année.

Hospimedia, (14/09/2016); France TV Info (14/09/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

Etats-Unis : un distributeur de contraception d’urgence dans une université
/ IVG-IMG

Etats-Unis : un distributeur de contraception d’urgence dans une université

L’université George Washington de Washington DC a installé un distributeur automatique de contraception d’urgence ...
PMA : plus de 500 Japonaises ont eu recours à des donneurs de sperme étrangers
/ PMA-GPA

PMA : plus de 500 Japonaises ont eu recours à des donneurs de sperme étrangers

Depuis mars 2019, plus de 500 Japonaises ont eu recours à la banque de sperme Cryos International basée au Danemark ...
Euthanasie : un nouveau "non" de la Cour constitutionnelle portugaise
/ Fin de vie

Euthanasie : un nouveau “non” de la Cour constitutionnelle portugaise

La Cour invoque une « intolérable imprécision » dans la rédaction de la proposition de loi visant à dépénaliser l'euthanasie au Portugal ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres