Don d’organes en Grande-Bretagne : Le consentement des proches ne sera plus obligatoire

Publié le 14 Jan, 2016

En Grande-Bretagne, le NHS Blood and Transplant (NHSBT) qui s’occupe du don d’organes, a déclaré qu’il ne demanderait plus leur consentement aux proches des personnes décédés, qui s’étaient inscrites comme donneurs sur le registre de la NHS.

 

En effet, dans près d’un cas sur sept, la famille s’oppose à ce que les organes de leur proche soient prélevés, alors mêmes que la personne était inscrite sur la liste des donneurs depuis 2010.

 

Pour justifier ce changement, le NHSBT a fait valoir une potentielle augmentation des donneurs de 9%.  Pour Sally Johnson, responsable du NHSBT, il s’agit d’« une approche plus honnête », qui respecte le souhait des personnes quant au don de leurs organes.

 

Les familles pourront toujours opposer leur véto, mais elles devront expliquer leurs motivations dans une lettre.

BBC (14/01/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

Vers un plan décennal pour les soins palliatifs ?
/ Fin de vie

Vers un plan décennal pour les soins palliatifs ?

Mardi, Agnès Firmin Le Bodo a lancé un « atelier culture palliative » pour repenser la stratégie en matière de ...
ia_-_istock-636754212
/ Génome

Une IA pour accélérer le développement de thérapies géniques

Des chercheurs ont conçu un programme d'intelligence artificielle afin de produire des « protéines personnalisables » appelées doigts de zinc ...
Minnesota : l’avortement sans limite entre en vigueur
/ IVG-IMG

Minnesota : l’avortement sans limite entre en vigueur

L’avortement est désormais possible « pour n'importe quelle raison pendant les 9 mois de la grossesse », indique la sénatrice Julia Coleman ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres