Deux homosexuels découvrent que l’enfant né par GPA qui leur a été remis n’est pas le leur

Publié le : 8 janvier 2016

Deux homosexuels israéliens, qui avait eu recours à une gestation pour autrui (GPA) au Népal, ont découvert que l’enfant qui leur a été remis n’était finalement pas le leur. C’est après avoir réalisé les tests génétiques obligatoires en Israël pour la reconnaissance d’enfants nés par GPA à l’étranger que les commanditaires se sont rendus compte de l’erreur.

 

« Le couple a dû rendre la petite fille à ses parents biologiques, qui attendaient leur propre enfant né par gestation pour autrui dans le même hôpital ». Les deux partenaires attendent maintenant « qu’une deuxième mère porteuse donne naissance pour voir si le sperme qu’ils ont fourni a été utilisé » afin de donner naissance à ce bébé.

<p>The Times of Israel (08/01/2016)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres