Des expériences intéressantes sur la répercussion du stress prénatal

Publié le 6 Juin, 2001

Plusieurs études rendues publiques lors du cinquième colloque de la Société des neurotransmetteurs le mois dernier à Toulouse,  ont permis de mettre en évidence l’influence du stress maternel sur le développement  nerveux de petits rats.

En faisant subir à la mère durant sa grossesse une immobilisation forcée, on a constaté que les jeunes rats développaient à l’âge adulte un comportement anxieux, une hyper réactivité à la nouveauté et une plus grande vulnérabilité aux drogues. Enfin ces rats présentaient des troubles du sommeil. Ces symptômes sont assez proches de ceux que présentent les personnes déprimées ce qui ouvre des perspectives thérapeutiques de la dépression.

Ces expériences permettraient donc de mieux comprendre l’influence du stress maternel sur le développement du circuit nerveux du fœtus, pouvant engendrer anxiété, troubles du sommeil et de la mémoire voire dépression. Naturellement tout ceci reste hypothétique mais ces résultats doivent nous conforter sur l’importance de la grossesse pour la santé aussi bien physique que mentale de l’être humain.

Le Figaro 06/06/01

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres