Des cellules souches nasales pour retrouver la mémoire ?

Publié le 24 Juin, 2011

Des chercheurs français ont montré que des souris amnésiques peuvent recouvrer la mémoire grâce à une greffe de cellules souches nasales olfactives. Issus d’une collaboration entre des équipes universitaires de Montpellier et de Marseille associées au CNRS et des médecins du CHU Nord de Marseille, ces résultats sont parus dans le Journal of Clinical Investigation*.

Les chercheurs ont injecté des cellules souches olfactives humaines dans le liquide céphalo-rachidien de souris rendues amnésiques. Quatre semaines après avoir été greffées, les souris ont été soumises à des tests comportementaux qui ont montré qu’elles avaient retrouvé leur capacité à apprendre, à mémoriser l’emplacement d’un objet ou encore l’association d’une récompense avec une odeur. Les souris transplantées ont ainsi enregistré des scores similaires à ceux qu’on peut observer chez des souris non lésées. En revanche, les souris amnésiques non traitées sont restées incapables d’effectuer ces tâches de mémorisation.

En analysant les tissus, les chercheurs ont constaté que les cellules souches nasales humaines transplantées s’étaient bien implantées dans les zones abîmées et qu’elles s’y étaient différenciées en neurones.

Cette expérience inédite de thérapie cellulaire pourrait, à long terme, déboucher sur un essai clinique consistant en une autogreffe de cellules souches nasales chez des patients atteints d’une amnésie post-traumatique ou post-ischémique. Les chercheurs ont souligné que ces cellules ont de multiples avantages, étant faciles à prélever et à cultiver. Chaque individu peut, en outre, être son propre donneur, ce qui retire tout risque de rejet immunitaire.

Ces recherches se poursuivent actuellement sur des modèles animaux de la maladie d’Alzheimer, a signalé le CNRS.

*Journal of Clinical Investigation, "Engraftment of human nasal olfactory stem cells restores neuroplasticity in mice with hippocampal lesions", Emmanuel Nivet, Michel Vignes, Stéphane D. Girard, Caroline Pierrisnard, Nathalie Baril, Arnaud Devèze, Jacques Magnan, Fabien Lanté, Michel Khrestchatisky, François Féron, François S. Roman, 13/06/11

Le Monde.fr 23/06/11 – Romandie News 23/06/11

Partager cet article

Synthèses de presse

Un algorithme capable de déterminer si le cerveau est masculin ou féminin
/ Genre

Un algorithme capable de déterminer si le cerveau est masculin ou féminin

L'algorithme peut reconnaître, dans plus de 90% des cas, si les IRM sont celles d'un « biologiquement masculin ou féminin ...
Suicide assisté : des projets de loi dans l’Illinois et en Pennsylvanie
/ Fin de vie

Suicide assisté : des projets de loi dans l’Illinois et en Pennsylvanie

Aux Etats-Unis, les législateurs de l’Illinois et de Pennsylvanie envisagent d'adopter une loi sur le suicide assisté ...
Angleterre : un homme mélange son sperme à celui de son père pour féconder sa femme
/ PMA-GPA

Angleterre : un homme mélange son sperme à celui de son père pour féconder sa femme

Le conseil municipal de Barnsley a demandé que soit pratiqué un test ADN pour déterminer l’identité du père biologique de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres