Des cellules souches dans le coeur

Publié le 19 Sep, 2003

L’équipe de chercheurs de l’Institut de recherche cardio-vasculaire du New York Medical College a identifié et caractérisé des cellules souches cardiaques dans le coeur du rat adulte.

 

L‘équipe du Dr Bernardo Nadal-Ginard a démontré que ces cellules souches cardiaques possèdent des capacités régénératrices intrinsèques puisqu’elles sont capables, après un infarctus chez le rat, de reconstituer le myocarde et les vaisseaux coronariens.

 

Le Dr Nadal-Ginard explique que ces travaux changent “notre vision du coeur, considéré auparavant comme un organe sans capacité de régénérescence“. L’existence de cellules souches cardiaques ouvre de nouvelles perspectives thérapeutiques aux patients souffrant d’insuffisance cardiaque suite à un infarctus. Cette étude a été publiée dans la revue “Cell” du 19 septembre.

 

Déjà dans les Proceedings of the National Academy of Sciences of the USA était publiée, le 2 septembre dernier, une étude qui démontrait que les cellules souches dans le coeur étaient activées dans la sténose aortique de l’homme.

 

Lire le résumé de l’étude parue dans Cell

Le Quotidien du Médecin (Dr Véronique Nguyen) 19/09/03

Partager cet article

Synthèses de presse

Ecosse : le NHS interrompt la prescription de bloqueurs de puberté pour les mineurs
/ Genre

Ecosse : le NHS interrompt la prescription de bloqueurs de puberté pour les mineurs

La clinique Sandyford de Glasgow a décidé d’interrompre la prescription de bloqueurs de puberté aux mineurs ...
« Soins d’accompagnement » : médecins et infirmiers opposés au changement de terminologie
/ Fin de vie

« Soins d’accompagnement » : médecins et infirmiers opposés au changement de terminologie

Infirmiers et médecins indiquent leur préoccupation « en raison des divergences avec la terminologie internationale et leurs conséquences pour la ...
Mettre le feu au matelas de son grand-père pour l’« aider à mourir » ?
/ Fin de vie

Mettre le feu au matelas de son grand-père pour l’« aider à mourir » ?

Une femme de 32 ans encourt la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir tué son grand-père en mettant le feu ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres