Des cellules souches adipeuses et stomacales

Publié le 26 Oct, 2007

Selon une étude, parue dans l’Experimental Neurology, l’équipe du Dr Paul Kingham (Center for Tissue Regeneration – Manchester – Royaume-Uni) a isolé des cellules souches de tissus graisseux d’animaux adultes. Les chercheurs ont ensuite réussi à transformer ces cellules graisseuses en cellules nerveuses. Ils espèrent pouvoir utiliser ces cellules pour réparer des membres et des organes abîmés.

Par ailleurs, des chercheurs de la Clinique orthopédique universitaire d’Heidelberg ont identifié un facteur de croissance favorisant la transformation de cellules souches adipeuses, prélevées par liposuccion, en cellules cartilagineuses.

Enfin, des chercheurs du Medical School de l’Université du Michigan, viennent de prouver l’existence de cellules souches stomacales, à partir de l’étude d’estomacs de souris. "Avant ces travaux, nous savions que des cellules souches existaient dans l’estomac, mais nous n’avions pas les moyens de les identifier précisément. Il n’existait pas de marqueur ou de tag efficace", explique Deborah Gumucio, biologiste et co-auteur de l’étude paru dans Gastroenterology. Les recherches menées sur ces cellules stomacales devraient permettre de mieux comprendre les cancers de l’estomac, par exemple, et peut-être, un jour, d’envisager des solutions thérapeutiques.

www.telegraph.co.uk (Roger Highfield) 18/10/07 – BioEdge 24/10/07 – BE Allemagne 27/09/07 – SpectroSciences 25/10/07

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres