Des cellules iPS pour soigner les infarctus ?

Publié le : 23 juillet 2009

Des chercheurs américains de la Mayo Clinic (Rochester) ont réussi à "réparer" le cœur de souris victimes d’infarctus grâce à des cellules souches pluripotentes induites (iPS). Jusqu’à maintenant, des modèles animaux avaient bénéficié de cette technique pour la maladie de Parkinson, la drépanocytose et l’hémophilie A.

Rappelons que la technique des iPS se fonde sur la reprogrammation du noyau de cellules somatiques différenciées qui permet d’obtenir des cellules souches pluripotentes. Ces cellules ont ensuite exécuté un programme de différenciation leur permettant d’acquérir les caractéristiques d’un tissu cardiaque normal.

Les iPS ont ensuite été transplantées directement dans le cœur de souris malades. Les chercheurs ont constaté qu’au bout de quatre semaines, les cellules implantées avaient permis la restauration à la fois de la structure et de la fonction du muscle cardiaque. Par ailleurs, les lésions structurelles du cœur avaient été stoppées.

Le Quotidien du Médecin (Dr Guy Benzadon) 23/07/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres