Des brevets pour les chimères

Publié le 17 Sep, 2001

L’université américaine de Stanford, aux Etats-Unis vient d’obtenir récemment, un brevet pour protéger commercialement l’implantation de cellules ou d’organes humains, sur des animaux.

Dorénavant, il serait possible d’obtenir des chimères, c’est à dire des organismes composés de 2 variétés de cellules qui ont des origines génétiques différentes. Il va donc devenir possible de breveter ces chimères. Dorénavant, les scientifiques pourront implanter, par exemple, des cellules sanguines humaines chez des souris.

Des innovations expérimentales ont ainsi permis de greffer des cellules nerveuses prélevées dans un cerveau de fœtus humain, dans le cerveau de 3 macaques. Les scientifiques avaient ainsi constaté que les cellules souches humaines se développaient dans cet environnement. Notons qu’en contournant les interdits sur les manipulations génétiques, ces expériences semblent aller au delà de simples projets thérapeutiques.

Santé Magazine.fr 18/09/01

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres