Demande de pension alimentaire à un donneur de sperme

Publié le : 1 mars 2011

Après avoir fait un don de sperme à un couple de lesbiennes, Klaus Shröder, enseignant allemand de 52 ans pourrait être contraint de leur verser une pension alimentaire. Il y a  cinq ans, après avoir vu une petite annonce dans le journal, il avait accepté de faire un don à ces femmes qui s’engageaient en retour à n’exiger aucune aide financière pour leur futur enfant.  Selon l’hebdomadaire Der Spiegel, le donneur aurait joué le rôle "d’une sorte de papa auxiliaire" après la naissance du petit David, qu’il allait voir une fois par mois et dont il avait payé les frais de baptême. Désormais, le couple de femmes réclame une pension alimentaire pour leur fils ayant maintenant quatre ans.

Elles devraient obtenir gain de cause car la loi allemande stipule qu’un père doit pourvoir aux besoins de sa progéniture dès lors que la paternité est établie et tant que le partenaire de la mère n’adopte pas légalement l’enfant.  Le donneur conteste sa paternité, et a décidé de porter l’affaire en justice pour faire jurisprudence.

Une révision des lois avait déjà été demandée dans le passé pour éviter ce genre de complication après un don de sperme, d’autant plus que la constitution allemande autorise la levée de l’anonymat des donneurs à la demande de l’enfant. 

Le Monde. Fr 01/03/11 – le Figaro.fr 28/02/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres